mardi 6 mars 2007

RICHARD BESSIERE IN VERITAS

Dans l'esprit de mes lecteurs, je pense qu'il convient de rectifier le nom de F.RICHARD BESSIERE en mettant tout simplement RICHARD BESSIERE.

Quand j’ai écrit « Les Conquérants de l’Univers », j’avais, auteur précoce, 18ans et demi. N’étant pas majeur à cette époque, mon père a du signer le contrat à ma place avec Fleuve-Noir et en collaboration forcée avec Monsieur Richard, nouveau directeur littéraire qui s’engageait à manager mes œuvres futures, d’en assurer les traductions et autres avantages d’édition.

Je dispose de tous mes manuscrits originaux et il est facile de constater que Monsieur Richard n’a jamais écrit un mot ni apporté la moindre virgule dans mes textes. A la mort de mon père je demandai que le nom soit réduit à RICHARD BESSIERE. M’appelant moi-même Richard en deuxième prénom, cela ne me gênait nullement. Mais Monsieur Richard, qui a honteusement profité de cette fausse collaboration, s’est attribué des honneurs qu’il ne méritait pas allant même jusqu’à dire qu’il écrivait la moitié de mes textes ( cela a été confirmé par Monsieur Siry qui fut, avant de lui succéder, son collaborateur intime).

Tenu par une sorte de chantage venant de Monsieur Richard qui me disait que sans lui, je ne serais pas publié, j’ai donc subi durant de longues années cette oppression jusqu’au jour où j’ai du réagir.

C’est ainsi que Fleuve-Noir a du reconnaître cet état de fait. Mais comme Monsieur Richard assurait mes traductions, mes rééditions, mes adaptations sur Bandes Dessinées, et autres travaux de management, j’ai demandé à ce qu’il lui soit attribué 10% de mes droits habituels et 0.75% sur les exemplaires brochés.

J’ajoute que Monsieur Richard a usé du même procédé avec d’autres auteurs. Mais comme j’étais l’un des auteurs les plus vendus, je pense qu’il avait fait avec moi une très bonne affaire.

Pour conclure, je précise également, que mon pseudonyme de RIBES, est une contraction de RIchard BESsiere.

Amicalement,
Richard Bessiere

6 commentaires:

Sylvain a dit…

Bonjour M. Bessiere,

Je suis Canadien et lorsque j'avais 18ans, j'avais visionner une casette vidéo de Nostradamus.
Probablement une nouveauté de notre club vidéo de l'époque. Ce film était très mal fait, du genre serie B, mais on y montrait les prophétie de Nostradamus, dont les oiseaux de fer entrant dans les tours jumelles (Le world trade center). Or, nous étions en 1983 environs à ce moment. Depuis le 11 septembre, j'ai essayer de retrouver ce film, mais il semble ne plus exister nul part ... est-ce possible? Pouvez vous m'aider à le retrouver?
Merci de votre attention
sylvain
E-mail: motocross@xplornet.com

tontonpierre a dit…

Merci Mr Bessière pour cette mise au point. J'avais déjà entendu parler par ailleurs de ce problème...
Vous dites que François Richard a usé de ce procédé avec d'autres auteurs. Il se trouve que je travaille actuellement sur le cas de Georges Esposito, plus connu sous le nom de George Maxwell, que François Richard aurait managé dans les années 50, via l'éditeur Roger Dermée (qui avait été le patron de de Caro fin des années 40).
Cela vous dit-il quelque-chose? Je sais bien que Maxwell n'a rien (pu) publié chez Fleuve Noir, mais peut-être avez-vous entendu parler de ce gars-là ! Je cherche notamment à savoir si le management de ce Maxwell a été du même type que le vôtre... Esposito étant décédé dans les années 60.... je ne peux évidemment pas lui demander...
Par ailleurs, 2 autres petits points : savez-vous si F. Richard est toujours vivant? il est né en 1913... et j'ai noté que certains auteurs qui ont travaillé avec lui parlait de F. Richard au passé...?!
Enfin dernier point concernant votre date de naissance (excusez svp mon indiscrétion...!) des forums vous font naître en 1927... Pierre Turpin, parlant de vous sous le signature de FR. Ribes, vous fait naître en 1923... De votre côté, vous mentionnez que vous n'aviez que 18ans et demi lorsque vous êtes arrivé chez Fleuve Noir en 1951...je fais le calcul, et je ne trouve ni 1923, ni 1927.
Merci pour votre attention.

TontonPierre
pierre.cabriot@numericable.fr

Christophe a dit…

Dire que j'ai tous vos livres...

Et que j'ai eu le plaisir de vous entendre lors d'une conférence, je crois à Amélie-les-bains.

Vous m'avez donné l'envie d'écrire.

Merci

Fran54000 a dit…

Bonjour M bessière,
Je suis de Nancy, j'ai 50 ans et comme beaucoup de gens j'ai lu nombre de vos livres...J'ai meme eu le plaisir de parler 10 minutes avec vous, j'aurais aimé plus mais hélas vous etiez fort occupé.C'était à Port Leucate je ne sais plus en quelle année entre 1990 et 1995 l'ors d'une conférence sur les OVNIS.J'avais posé une question sur G.Adamski et le mouvement Raélien, vos réponses avaient été pour moi très claires mais cela avait un peu irrité quelques spectateurs et alimenté la discution.Nous avions évoqué ensuite le travail de Jimmy Guieu sur les memes questions..Vous souvenez vous ? Avec mes très sincéres salutations
François

ok a dit…

Je suis un de vos fan!

Je trouve vos livres au marché au puce à 0,50 centimes voir même moins.

Bon écrivain, pas cher en plus! C'est tout ce qu'il me fallait.


A ce que j'ai entendu dire, vous vous intéressez aux phénomènes paranormaux. Pour les ovni, je m'intéresse de prés à la technologie lifter, dont vous avez du entendre parler.

En ce qui concerne, les extra-terrestres, je pense qu'il s'agit d'une espèce tout ce qu'il y a de plus terrienne, mais non constituée de matière "en dure" comme nous le sommes.

JF a dit…

J'ai lu beaucoup de vos livre, et je vous remercie de m'avoir fait rêver et réfléchir pendant des années. Vos conférences aussi, sur le cap d'agde. Et en plus j'habite la même ville que vous.

merci encore!
Jean-François B